Le 22/12/2020: Bénédiction de la Cloche Paroissiale de NYARUNYINYA

Il y a des choses qui nous aident dans notre vie spirituelle quotidienne dans ce monde. L’une d’entre elle, c’est la cloche. C’était dans l’après-midi (précisément à 15h30) du mardi, 22 décembre 2020 que Son Excellence Mgr Célestin HAKIZIMANA, Évêque du Diocèse Catholique de Gikongoro, ait béni la cloche paroissiale de Nyarunyinya.

La Cloche de la Paroisse Nyarunyinya

Dans son discours, l’Évêque du lieu a souligné la signification et le rôle de la cloche dans la tradition de l’Église. La cloche («campana» en latin) est un signum ou un signal des heures du jour (matin, midi et soir); un réveil ou un cri d’alarme du matin qui nous délivre du sommeil et qui nous mène à la prière. Habituellement, dans la tradition ecclésiale catholique, le son de la cloche est accompagné par la récitation de l’angélus, et au début de la journée (c’est-à-dire à 6h00) et à la fin de la journée (c’est-à-dire à 18h00). Quand la cloche sonne, les chrétiens entonnent l’angélus; quand la prière termine, ceux-ci vont au travail.

Son Excellence Mgr Célestin HAKIZIMANA, Évêque de Gikongoro, entrain de bénir la Cloche de la Paroisse Nyarunyinya

Le son de la cloche joue aussi un rôle d’appeler le Peuple de Dieu à la participation dans les assemblées liturgiques, ou d’annoncer un événement grandiose, joyeux ou douloureux, un moment d’action de grâce ou de plainte, survenu dans l’Église comme par exemple l’annonce du nouveau Pape ou du nouvel Évêque. La cloche peut être comparée à la trompette de l’Ancien Testament. C’est donc une bonne pratique de bénir la cloche et son tour avant qu’elle entre en usage quotidien.

Dans ces cérémonies de bénédiction de la Cloche de la Paroisse Saint-Jean de Nyarunyinya, étaient présentes les Sœurs Servantes de la Charité qui ont beaucoup contribué dans la recherche et l’installation de cette Cloche.

Son Excellence Mgr Célestin HAKIZIMANA, Évêque de Gikongoro et les Sœurs Servantes de la Charité, entrain d’inaugurer solennellement l’usage de la Cloche de la Paroisse Nyarunyinya

Dans une ambiance de joie, les chrétiens de la Paroisse ont bien accueilli cet instrument sacré qui va certainement leur aider à se sanctifier davantage.

Rappelons qu’aujourd’hui, dans notre Diocèse Catholique de Gikongoro, il y a cinq paroisses qui souffrent du manque de la Cloche paroissiale, à savoir: Muganza, Gatare, Kitabi, Masagara et Kizimyamuriro. Nous en attendons la Providence divine.

La tour de la Cloche de la Paroisse Nyarunyinya
La cloche est entrain de sonner pour la première fois.

Catégories :